Pourquoi des moucherons dans le terreau ?

Si vous êtes un amoureux des plantes d’intérieur que ce soit des cactus ou autres plantes, vous avez sans aucun doute déjà eu affaire aux moucherons dans le terreau.

Ces minuscules insectes encore appelés mouches vivent à la surface de vos plantes et peuvent se multiplier davantage si rien n’est fait de votre part. Qu’est-ce qu’un moucheron de terreau et comment expliquer leur présence dans votre maison. Nous en parlons dans cet article.

A découvrir également : Combien de temps une cigarette électronique résiste ?

Le moucheron de terreau : qu’est-ce que c’est ?

Définition

Le moucheron de terreau est un petit insecte de la famille des sciarides et dont la taille est de quelques millimètres. Il existe plusieurs espèces de moucherons dans notre environnement. C’est un insecte qui n’administre pas de piqûre et qui a une durée de vie d’à peine quelques jours (en moyenne une semaine). Il va par conséquent consacrer toute sa courte vie à la recherche d’une partenaire en vue de se reproduire et préserver son espèce.

Cycle de développement de la mouche

La période de gestation d’une mouche femelle s’étend sur quelques jours. Elle va mettre à profit ce temps pour rechercher l’endroit idéal pour la ponte de ses œufs. A cet effet, les légumes et fruits pourris, les matières organiques animales et végétales en décomposition et le terreau des plantes se présentent comme les meilleurs endroits pour accueillir ses œufs.

A lire en complément : Quel thé prendre la nuit pour dormir ?

Une femelle moucheron peut pondre jusqu’à 200 œufs qui vont éclore en quelques jours (mois de 7 jours) et laisseront apparaître des larves. Ces larves vont se nourrir de la matière organique présente dans le lieu de l’éclosion des œufs. C’est la raison pour laquelle le choix de l’endroit pour la ponte des œufs est capital pour la survie des larves et par conséquent la pérennisation de l’espèce.

Moucherons de terreau : les raisons de leur présence sur vos plantes

Comme nous venons de l’exposer plus haut, il s’avère que le terreau des plantes est le lieu privilégié pour le dépôt des œufs des femelles moucherons. C’est particulièrement l’humidité du substrat contenu dans les pots d’intérieur due à leur arrosage permanent qui attire ces insectes.

des moucherons dans le terreau

D’autre par le terreau est remplie de terre végétale riche en matières organiques en décomposition. Ainsi, dès leur éclosion, les larves de mouche trouvent directement de quoi s’alimenter sur place. Ce qui naturellement explique leur présence autour de vos plantes.

C’est généralement vers la fin de l’été que l’on note une prolifération importante des moucherons dans le terreau. Cela s’explique par le fait qu’à cette période de l’année, le substrat prend beaucoup plus de temps à sécher après chaque arrosage du fait des températures qui sont plus basses.

Pour ce qui est des cactus d’intérieur, la présence des moucherons intervient le plus souvent à la fin de la saison d’été et à l’approche de l’automne. Au moment où vous procédez aux derniers arrosages de l’année avant l’apparition de l’hiver. Le substrat est alors plus humide et sèche beaucoup moins vite que durant les périodes de printemps ou d’été.

Ces conditions sont une aubaine pour les femelles moucherons qui ne se font pas prier pour y déposer leurs centaines œufs en vue d’assurer la survie de leurs futures larves.

Vous avez tout intérêt à prendre cette affaire de moucherons au sérieux car sinon ils risquent à tout moment de vous envahir. N’oubliez pas que leur reproduction est ultrarapide comme nous l’avons expliqué.

Les moucherons de terreau : peuvent-ils nuire à vos plantes ?

Dans la réalité les moucherons ne sont pas nuisibles pour vos plantes, c’est bien plus leur présence qui gêne. Ils sont ennuyeux et à la limite énervants. En revanche, ce sont les larves produites après l’éclosion des œufs qui peuvent mettre en péril vos plantes.

En consommant les matières végétales en décomposition dans le terreau, les larves peuvent finalement s’attaquer aux racines de vos plantes. Ce qui peut avoir pour effet de faire jaunir et tomber quelques feuilles. Il est en effet rare que les petits asticots blancs aillent jusqu’à tuer complètement une plante, surtout lorsque celle-ci est déjà adulte.

Articles similaires