Comment évacuer les déchets dans le btp ?

Comment évacuer les déchets dans le btp ?

Les déchets de construction triés, collectés, recyclés et valorisés peuvent avoir une seconde chance de vivre. Même s’il y a encore trop de décharges illégales en France, la grande majorité des gens et des professionnels du bâtiment sont motivés pour être à la pointe de l’économie circulaire. 

Quel est le coût du traitement des déchets ? 

Sans aucun doute, le fait de ne pas payer pour l’élimination de certains déchets est le principal facteur contribuant à la croissance des décharges illégales. En effet, même si l’intérêt de déposer les déchets dans une installation de tri ou d’élimination n’est plus à démontrer, certains pollueurs continuent à laisser leurs déchets au bord d’un broyeur à bois sous prétexte que la décharge voisine est fermée. Pour plus d’infos, contactez l’entreprise Big Bag ‘n Go. Une amende de troisième classe, soit 68 euros fixes, soit 180 euros majorés fixes, est infligée pour avoir laissé des déchets sans surveillance. L’amende pour un particulier peut atteindre 450 euros dans certaines circonstances, ce qui ne serait pas très dissuasif. Une amende allant jusqu’à 75 000 euros et deux ans de prison peuvent être infligés au professionnel.

A lire aussi : La table pliable en plastique au service des collectivités et des entreprises

Quelle est la quantité de déchets de construction en chiffres ?

En France, le secteur de la construction représente 75% de la production de déchets, avec 323 millions de tonnes de déchets produits en 2016. Compte tenu de ces chiffres énormes, il est désormais essentiel de gérer les déchets de construction ; le stockage, le transport, l’élimination et le recyclage sont tous soumis à une réglementation stricte sur le plan financier. En 2014, les secteurs du bâtiment et des travaux publics ont produit environ 3400 kg de déchets par personne, soit 81% des déchets produits par l’ensemble de la population française. Les entreprises du bâtiment et des travaux publics ont généré 227,5 millions de tonnes de déchets, dont 184,3 millions de tonnes sont imputables aux travaux publics et 43,2 millions de tonnes, soit 43 %, provenant du secteur du bâtiment. Parmi ceux-ci, 31,1 millions de tonnes ont été utilisés pour le gros œuvre et 12,2 millions de tonnes, soit 42 %, pour le second œuvre, composé essentiellement de déchets inertes.

Le recyclage des déchets dans le BTP doit être fait par l’auteur des travaux

Si un professionnel a réalisé les travaux à l’origine des déchets, il est personnellement responsable de leur évacuation. Il doit notamment respecter la réglementation ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) et diriger les déchets vers les installations adéquates. Les déchets inertes et les déchets non dangereux non inertes doivent être déposés dans une déchèterie ou vous devez vous rapprocher d’une entreprise spécialisée dans la collecte des déchets si vous êtes l’auteur. Il est préférable de faire appel à une entreprise spécialisée pour s’occuper de l’évacuation et de la dépollution si les déchets sont dangereux, comme l’amiante ou le plomb. En d’autres termes, nous n’avons pas à nous demander où vider la brouette lorsqu’elle est pleine. Comme on le sait, il existe de nombreux types de déchets de construction, et chaque type est traité et/ou stocké différemment.

A découvrir également : Quelle entreprise de transport express adoptée à Marseille ?

Articles similaires