Que signifie Machine Virtuelle : définition de Machine Virtuelle (VM )

Machine Virtuelle

Plusieurs logiciels ont été créés grâce à l’innovation de la technologie. Parmi ceux-ci, il y a les machines virtuelles. Il s’agit d’un environnement fonctionnant comme un système informatique virtuel. En effet, ces machines ne sont pas si différentes des machines physiques à l’exemple d’un smartphone, d’un ordinateur portable ou d’un serveur. Vous souhaitez en savoir plus ? Si oui, servez-vous de documents dans ce cas.

Machine virtuelle : définition du logiciel

Par définition, une machine virtuelle est un client créé dans un environnement informatique notamment appelé l’hôte. Elle exécute son système d’exploitation et possède les mêmes caractéristiques qu’une machine physique : CPU, mémoire RAM, carte de réseau et disque dur pour le stockage de vos fichiers. Plusieurs machines virtuelles peuvent coexister sur un même serveur physique (un seul hôte) : Cloud ou MacOS, Windows, Linux et Android.

A découvrir également : Quel est le rôle des énergies renouvelables dans la lutte contre le changement climatique ?

Une VM est constituée de plusieurs fichiers, dont un fichier journal, un fichier de paramètres de RAM non volatile, un fichier de configuration et un fichier disque virtuel. L’hyperviseur est le logiciel qui sépare les ressources de la machine du matériel et les approvisionne convenablement pour que le serveur virtuel puisse les utiliser.

Les machines physiques équipées d’un hyperviseur sont nommées machines hôte, système d’exploitation hôte ou encore ordinateurs hôtes. Les nombreux serveurs qui utilisent les ressources sont des machines hôtes. L’hyperviseur exécute les ressources de calcul (mémoire, stockage et processeur) comme un pool de ressources pouvant être déplacé sans problème entre les hôtes existants.

A lire également : Quel est le meilleur PC hybride ?

Les machines virtuelles : fonctionnent

Un serveur virtuel permet d’exécuter en toute sécurité plusieurs systèmes d’exploitation sur seul outil informatique de la même manière qu’une distribution Linux sur un ordinateur sous Mac. Chacun des systèmes d’exploitation s’exécute sur le système sur le matériel hôte. La virtualisation est le protocole de création d’une version virtuelle d’un PC avec des quantités de mémoire de stockage sur un ordinateur hôte physique.

Notez qu’une machine virtuelle est un fichier informatique qui se comporte comme un ordinateur réel. Elle a la capacité de s’exécuter dans une fenêtre sous forme d’un environnement informatique distinct pour exécuter ou fonctionner comme l’expérience complète de l’utilisateur.

Les machines virtuelles : quelques avantages et inconvénients

Machine Virtuelle

Bien que la machine virtuelle s’exécute comme les smartphones ou ordinateurs individuels avec des systèmes d’exploitation individuels et des applications, elle a l’avantage d’être indépendante. Le gestionnaire de machines virtuelles ou hyperviseur permet d’exécuter plusieurs systèmes d’exploitation sur différentes machines virtuelles en un temps record. C’est un moyen efficace qui augmente la performance et la disponibilité de vos applications.

Avec une machine virtuelle, vous pouvez sauvegarder votre système d’exploitation existant. Vous pouvez aussi développer un logiciel ou un programme pour un autre système d’exploitation. Au lieu de multiplier plusieurs ordinateurs en service, vous avez la possibilité d’installer plusieurs VM sur un seul support. Cela vous permet de réaliser des économies. Elles permettent aussi de faire de meilleures investigations en matière de sécurité.

Toutefois, installer une machine virtuelle a bien quelques inconvénients. Il est important que vous sachiez qu’installer plusieurs VM sur un seul ordinateur physique peut être à l’origine des performances instables. En utilisant les machines virtuelles, vous pourrez avoir accès à des données infectées par des virus.

Articles similaires