Santé

Après la fermeture de la maternité de Le Blanc, un bébé naît aux urgences

Le premier bébé qui a vu le jour à la maternité du Blanc a été mis au monde aux urgences, depuis la fermeture de la maternité. La cause en est que la mère du bébé ne pouvait pas rejoindre une autre maternité qui se trouvait à une heure de route. La mère a pu accoucher sans problème.

Une fermeture temporaire puis définitive de la maternité

Le bébé qui a vu le jour à la maternité de Le Blanc est le premier depuis la fermeture de la maternité. Cette maternité avait été fermée temporairement le 28 juin. C’est le 19 octobre dernier qu’à eu lieu la fermeture définitive. Après cette fermeture, un bébé qui porte le nom d’Isra a vu le jour au sein des urgences.

A lire aussi : Déco d’intérieur maison : les tendances à suivre en 2018

Il s’agit d’un accouchement en urgence, car la maman étant prise de violentes contractions, et ne pouvant se rendre vers d’autres maternités qui se trouvaient à une heure de route. Une situation d’urgence qui a fait que le personnel médical du SMUR a amené la mère aux urgences.

Seulement une quinzaine de minutes se sont écoulées avant qu’elle n’accouche.

A découvrir également : Mesdame, connaissez-vous la marche active ?

La mère et l’enfant en parfait état de santé, mais soucieux

Après que l’accouchement se soit bien déroulé, la mère et l’enfant ont été transférés en parfait état de santé à la maternité de Châteauroux. Cette maternité est bien équipée et dispose d’un laboratoire d’analyse médicale ainsi que d’autres équipements. Cependant, une question taraude l’esprit de la maman : que ce serait-il passé en cas de complications ?

Les personnes qui s’opposaient depuis un bon bout de temps à la fermeture de la maternité, s’attendaient un jour à ce genre de situations. Le mari de la dame qui venait d’accoucher est de leur côté, et précise qu’il était impossible ce jour à de rejoindre à temps les autres maternités.

Les opposants à la fermeture de la maternité rencontrent le préfet

C’est le lundi suivant que le collectif qui s’opposait à la fermeture de a maternité a décidé de rencontrer le préfet de l’Indre. Tout ce que voulaient les opposants, c’est qu’une suite soit donnée à leurs revendications. Ils n’ont pas trouvé une suite à leurs demandes, car le préfet leur ayant fait savoir que la fermeture de la maternité était définitive.

Le collectif de défense de la maternité du Blanc rejette tous les arguments qui ont été avancés sur le sujet par le préfet. Ils veulent entamer une suite de marches pour que des suites soient données à leurs revendications.