7 chevaux fiscaux : combien de chevaux d’in ?

L’unité arbitraire de la puissance fiscale d’un engin motorisé est : Chevaux fiscaux ou CV. Il s’agit d’une unité de mesure qui permet de faire les estimations et calculs nécessaires pour l’établissement des pièces administratives comme le certificat d’immatriculation. Elle a même des effets sur l’assurance. Ici, vous allez découvrir des moyens qui permettent d’établir l’équivalence de sept chevaux fiscaux en chevaux réels.

Les chevaux fiscaux ou la puissance fiscale

Il n’y a pas une puissance arbitraire à tous les moteurs de véhicules. Elles varient d’un véhicule à un autre. La Loi fiscale a de ce fait trouvé une expression de mesure sur les différents niveaux successifs. Au niveau fiscal, la puissance est notée en chevaux fiscaux ou encore CV pour le maximum de puissance en kilowatt/heure que peut déployer le moteur. Il est de même pour le niveau de CO2 émis par le véhicule à chaque kilomètre parcouru. Ils ont pour fonction principale de représenter des données techniques qui influencent le montant facturé sur la carte grise et sur le contrat d’assurance de la voiture. Il s’agit d’une donnée qui influence les frais contractuels liés à l’utilisation de telle ou telle voiture.

A lire aussi : Quel équipement pour rouler en scooter ?

Les méthodes de calcul des chevaux fiscaux dans le temps

Les changements de système ont entraîné de profondes mutations dans les méthodes de calcul. Autrefois, entre les années 1978 et 1988, les caractéristiques propres au moteur du véhicule comme la cylindrée, la carburation et la puissance maximale étaient la base de l’analyse qui devrait conduire à l’établissement de la puissance fiscale et du nombre de chevaux Vapeurs. 

En 1988 est survenue une grande simplification de la formule par la prise en compte de la puissance motrice et du niveau de CO2 qui est émis. En effet, comme rien n’est acquis définitivement en science et que tout ce qui existe peut subir des changements dans le temps, les formules de calcul de puissance ont également connu des modifications il y a quelques années. Vous allez en savoir plus dans la suite de cet article.

Lire également : Quelle est la meilleure 125 ?

Les méthodes de calcul de la puissance en chevaux fiscaux

Il est nécessaire que vous fassiez une nuance entre la puissance fiscale et celle rattachée au moteur de la voiture. Par convention, la puissance du moteur est exprimée en chevaux tandis que la seconde est exprimée en chevaux fiscaux. Il existe deux modes principaux de calcul de la puissance fiscale des véhicules avant leur mise en circulation finale. D’abord, il y a l’utilisation des calculettes en ligne. L’autre méthode est le calcul manuel de la puissance fiscale. La formule de calcul de la puissance fiscale exprimée en chevaux fiscaux prévue par la loi n° 98-546 datant du 02-07-1998 est la suivante : PF = (CO2/45) + (P/40) 1,6.

PF veut dire puissance fiscale. En ce qui concerne le CO2, il indique la quantité de dioxyde de carbone émis au kilomètre. Quant au P, il est mis pour la puissance mécanique du moteur. C’est sur cette base de calcul qu’on peut déterminer que 7 chevaux fiscaux correspondent à une cylindrée qui varie entre 625 et 750 cm3. Cela correspond à environ 45 PK soit 45 chevaux. Généralement, pour ces genres de conversion, il est conseillé souvent de faire usage des calculatrices en ligne. C’est pour prendre en compte toutes les mises à jour effectuées sur les unités de conversion.

Articles similaires