Finance

Quel est le prix du platine ?

Cet article a été écrit exclusivement pour Investing.com UK.

Il fut un temps où on l’appelait « l’or des riches ». En effet, jusqu’en 2014, la plupart du temps, le platine se négociait à un prix plus élevé que l’or.

A lire en complément : C'est quoi l'émission d'appel dans un centre d'appel ?

Avant 2011, le rabais le plus bas pour le platine était un peu plus de 120$ l’once. C’est un métal précieux qui est plus rare que l’or.

Bien que l’or soit produit dans de nombreux pays à travers le monde, la grande majorité du platine provient de l’Afrique du Sud et de la Russie. La production sud-africaine est principalement primaire, tandis que le platine russe est principalement un sous-produit du nickel de la région de Norilsk en Sibérie.

A lire aussi : Qui paye le courtier hypothécaire ?

Les deux platine ont des liens historiques avec les marchés financiers en tant que biens durables ; la haute résistance à la chaleur et la densité du platine le permettent à de nombreuses applications industrielles. De plus, l’or et le platine sont tous deux des métaux utilisés par l’industrie de la bijouterie.

Les métaux précieux ont connu des marchés haussiers très actifs. L’or a atteint un record historique de plus de 2 000$ en Août. La valeur monétaire a plus que doublé depuis le plus bas de mars 2000. Le palladium et le rhodium, deux « métaux du groupe platine », ont vu leurs prix grimper.

Pendant ce temps, le platine continue d’être à la traîne dans le secteur des métaux précieux. Le prix de ce métal rare était inférieur au niveau de 900$ l’once à la fin de la semaine dernière.

Le platine est le seul métal précieux qui a chuté depuis la fin de 2019

À la fin du troisième trimestre 2020, l’or, l’argent et le palladium avaient tous gagné plus de 22 % depuis la fin de 2019. Le a augmenté de 22,06%, tandis que l’or a augmenté de 23,92%. Volatile a été le leader du peloton de négociation des métaux dans les divisions COMEX et NYMEX de la Chicago Mercantile Exchange, avec une augmentation de 31,10 % par rapport à l’année.

Cependant, les gains les plus impressionnants ont été enregistrés sur le marché du rhodium. Le métal du groupe platine qui se négocie uniquement sur le marché physique est passé d’environ 5 850$ à la fin de 2019 à un point médian de 12 100$ l’once le 30 septembre, un gain de plus de 100%.

C’ est un sous-produit de la production de platine, mais il n’a pas connu le même sort que d’autres métaux précieux. Au 30 septembre, les opérations à terme sur le platine sur NYMEX étaient de 7,25 % inférieures à la dernière journée de négociation de 2019.

Années de retard dans le secteur

Le platine est en retard dans l’industrie des métaux précieux depuis des années. Le métal qui avait une prime sur l’or évolue maintenant à un prix inférieur à l’écart de prix entre les deux métaux. Le 30 septembre, les contrats à terme en platine sur NYMEX ont été réglés à 901$.

Source, tous les graphiques : CQG

Le graphique trimestriel montre que le platine est tombé à un niveau inférieur à celui de l’or en 2014 et a continué de baisser. À la fin du troisième trimestre de 2020, une once de platine se négociait à 1017,80$ l’once en dessous du prix d’une once d’or. Le rabais a atteint un niveau record de 1076,80$ le 4 août.

En 2008, le platine a reçu une prime de plus de 1600$ par once par rapport au palladium. Au cours des douze années suivantes, la situation s’est inversée.

Platine vs Palladium trimestriel Le graphique montre que le platine est tombé à un niveau inférieur au palladium en 2017 et qu’il était inférieur de 1429,20$ à son homologue le 2 octobre.

Un métal industriel avec de multiples applications

Le platine a une histoire comme un actif financier, mais son prix nous indique qu’il semble avoir perdu son éclat par rapport à l’or et à l’argent. Quant au rôle du platine comme métal industriel, son prix est une énigme si l’on examine ses propriétés.

Le palladium a une densité de 12.023 g/cm3 et un point de fusion de 2830,82 degrés Fahrenheit. Le rhodium a une densité de 12,41 g/cm3 et un point de fusion de 3567 degrés Fahrenheit. Le platine est un métal plus dense, avec une densité de 21,45 g/cm3. Son point de fusion à 3214,90 degrés Fahrenheit se situe entre le palladium et le rhodium. La demande de palladium dans les pots catalytiques automobiles a explosé, mais le la différence de prix entre le platine et le palladium n’a pas créé de substitution substantielle.

Pendant ce temps, la faiblesse des prix du platine a entraîné une baisse de la production ces dernières années, causant une pénurie sur le marché du rhodium non liquide. Le rhodium se négocie à son plus haut niveau historique, à plus de 12 000$ l’once. Et les problèmes de prix du platine ont créé un monstre de hausse sur le marché du palladium.

Le platine n’a pas attiré des achats spéculatifs d’un point de vue financier, malgré le passage de l’or à un sommet record de plus de 2 000$. Les marchés haussiers spectaculaires du palladium et du rhodium n’ont pas favorisé la substitution par les utilisateurs industriels. Les utilisateurs de Platinum comprennent l’automobile, la bijouterie, l’électronique, le raffinage pétrolier et pétrochimique, l’électronique et la médecine.

Le platine est aussi un métal d’investissement

Les évolutions négatives récentes pour le platine sont tout simplement ironiques. Le platine est plus solide et plus durable que l’or. C’est aussi l’un des plus denses éléments, six fois plus denses qu’un diamant.

Le platine est un métal de qualité d’investissement et un métal industriel, mais son prix a été tout simplement effrayant par rapport à d’autres métaux précieux. Ce n’est plus « l’or des riches » et il risque maintenant de perdre son statut de « précieux ». Dans le secteur des métaux précieux, le platine n’a été qu’un chien timide aux puces pour ceux qui ont acheté ce métal et vu ses pairs exploser plus haut, tandis que le platine n’a donné qu’une perte jusqu’à présent en 2020.

La proposition de valeur de Platinum est convaincante, mais ses performances sont décevantes. Ce métal industriel et précieux a été frustrant pour les investisseurs et les commerçants.

Regarder l’or, l’argent, le palladium et le rhodium grimper alors que le platine est tombé en dessous de 900$ l’once a été une tragédie. Et ceux qui continuent à détenir le platine espèrent qu’il finira aussi par avoir son heure de gloire, ce qui n’est certainement pas impossible.

Source:Investir