Préparez l’arrivée de bébé : le choix d’une mutuelle adaptée

La naissance de votre bébé est l’un des évènements les plus importants de votre vie. Vous êtes certainement très excitée à l’idée de le voir pour la première fois. Cependant, il ne faut pas perdre de vue le coût de la naissance de votre nouveau-né. Dès son arrivée, il nécessitera des soins constants et plusieurs visites chez le pédiatre tout au long de sa croissance. Pour faire face à ces nouvelles dépenses, surtout celles qui ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale, la souscription à une mutuelle adaptée est une excellente alternative. Pourquoi faire ce choix ? Nous vous disons tout.

Les garanties indispensables pour la maternité et la naissance

Lorsque vous êtes enceinte, l’Assurance Maladie rembourse la plupart des prestations médicales dont vous avez besoin. Cependant, les dépassements d’honoraires de vos médecins ou certains médicaments ne sont pas pris en charge. Pour les échographies par exemple, la Sécurité sociale effectue un remboursement à hauteur de 70 %, sauf celle de la 32e semaine qui est couverte à 100 %. Le reste est donc à votre charge.

A lire aussi : Prénom Alicia : origine, signification et popularité en détail

Avant de souscrire une mutuelle maternité et naissance, assurez-vous qu’elle comporte les garanties suivantes :

  • le remboursement du ticket modérateur, soit 30 % des frais non remboursés,
  • les dépenses de confort lors de l’accouchement (chambre personnelle, télévision, etc.),
  • les dépassements d’honoraires,
  • les frais de médecine douce,
  • les dépenses pour l’achat des médicaments non remboursés par la Sécurité sociale.

Certains contrats de mutuelle maternité et naissance prévoient même une prime de naissance pour les mamans. Le montant varie en fonction des contrats, mais il peut être très élevé.

A lire en complément : Renseignez-vous sur la santé fragile d'un chien de type Cane Corso

Comparez les délais de carence : un critère décisif dans le choix de votre mutuelle

En assurance, le délai de carence représente le délai d’attente avant l’application des clauses du contrat. Dès la signature de votre contrat de mutuelle, vous commencez à cotiser. Cependant, vous bénéficierez de tout ou une partie des services prévus avant l’expiration d’une période précise. La durée du délai de carence est déterminée par chaque mutuelle unilatéralement. Toutefois, il doit forcément en informer le client avant la signature.

Ce délai varie entre 1 et 3 mois et porte généralement sur les prestataires. Dans certains, il peut être porté à 9 mois, voire 1 an pour les traitements très onéreux. Concrètement, aucune prise en charge n’est possible au cours de cette période. Vous devrez donc prendre en compte ce délai pour sélectionner l’offre de mutuelle adaptée.

Pour bénéficier d’une couverture complète, deux options s’offrent à vous : souscrire votre mutuelle avant de tomber enceinte ou choisir une formule sans délai de carence. En effet, il est possible de négocier cette durée avec l’organisme de complémentaire santé. Mais, dans ce cas, il y a de fortes chances qu’il augmente le montant de votre cotisation.

mutuelle maternité

Les options de remboursement pour les soins prénataux et postnatals

Pendant les 6 premiers mois de votre grossesse, la Sécurité sociale rembourse intégralement tous les examens prénataux et postnatals obligatoires. Il en est de même pour les actes médicaux, le dosage de la glycémie et le dépistage des maladies dangereuses pour le fœtus (rubéole, syphilis, HIV, toxoplasmose et hépatite B). L’Assurance maladie couvre aussi le caryotype fœtal, l’amniocentèse et les séances de préparation à l’accouchement.

À partir du 6e mois jusqu’au 12e jour après la naissance du bébé, la Sécu rembourse 100 % des soins médicaux. Cependant, ils doivent respecter le tarif de base de l’Assurance santé. En cas de dépassements d’honoraires par exemple, c’est la mutuelle qui prendra le relais.

Même après l’accouchement, la mutuelle grossesse couvre les frais de santé tels que le suivi gynécologique ou la rééducation du périnée. De plus, les visites chez le médecin généraliste et le pédiatre, ainsi que les soins pharmaceutiques rendent indispensables la prise en charge par la mutuelle santé. Le paiement de l’aide à domicile peut aussi être assuré par la mutuelle grossesse.

Envisagez les couvertures pour les traitements de fertilité et les accouchements spécifiques

Vous souhaitez suivre un traitement de fertilité et êtes préoccupée par le coût de la thérapie ? Votre mutuelle grossesse peut aussi couvrir les frais liés au traitement contre l’infertilité. En France, l’assurance maladie ne prend pas en charge ce type de soins. Les coûts sont entièrement assumés par les couples.

Heureusement, votre mutuelle peut inclure la garantie « mandat d’assurance contre l’infertilité » pour le remboursement des dépenses pour ce type d’intervention. Ce contrat peut aussi vous aider à payer les frais d’un accouchement non médicalisé en France ou à l’extérieur. Renseignez-vous auprès de votre assureur pour connaitre les couvertures spécifiques offertes.

Articles similaires