Développement durable : VEOLIA Côte d’Ivoire et PFO officialisent leur partenariat

  • cedric
  • 12 octobre 2018
  • Commentaires fermés sur Développement durable : VEOLIA Côte d’Ivoire et PFO officialisent leur partenariat

Le développement durable en Côte d’Ivoire est un projet qui tient à cœur beaucoup de dirigeants. C’est dans cette optique d’ailleurs que Gilles Fleurade, directeur général de VEOLIA et Léandre Assié, le directeur Pôle routes chez PFO Africa ont décidé d’officialiser leur partenariat. Ils ont mis en place des projets liés à l’accès à l’eau potable. Ils ont pris la peine d’entreprendre toutes les démarches nécessaires pour être sûr que le projet sera une réussite.

L’alliance VEOLIA Côte d’Ivoire et PFO

L’entreprise VEOLIA Côte d’Ivoire et celle de PFO Africa sont engagées sur plusieurs projets concernant le développement durable dans le pays ivoirien. Il faut dire que les problèmes d’eaux et assainissement en Côte d’Ivoir sont bien réels. Il y a quelques mois encore, la société ivoirienne d’entretien routier et bâtiments avait même entamé des travaux d’assainissement dans le village Grand-Alépé. Les villageois attendaient la fin des activités avec impatience.

A lire aussi : Mesdames, acceptez-vous de vieillir ?

Cette fois-ci, ce sont les entreprises VEOLIA et PFO qui ont décidé d’agir. Le lancement de leur partenariat a officiellement été annoncé le 14 septembre 2018. Leur objectif est de mettre en place une usine d’eau potable d’une capacité de 240.000 m3 par jour sur la rivière La Mé, à quelques encablures d’Adzopé. Mais ces entreprises ne comptent pas s’arrêter là. En effet, elles ont également prévu de se concentrer sur la décharge d’Akouédo dont la fermeture est imminente.

À propos de l’usine d’eau potable

Le directeur général de VEOLIA Côte d’Ivoire Gilles Fleurade et Léandre Assié le directeur Pôle routes chez PFO Africa ont pris la peine de nous en informer un peu plus sur ce projet. Apparemment, cette usine serait un contrat entre PFO et l’État de Côte d’Ivoire. VEOLIA est sous-traitant sur la partie design et montage. C’est aussi l’entreprise qui s’est chargée de réaliser les études pour la construction de l’usine, ainsi que l’installation des équipements nécessaires. D’après VEOLIA, la seule rivière qui paraissait répondre à leurs critères de recherches c’était bien La Mé. Elle se situe non loin d’Abidjan et présente des débits variant entre 8 ou 9 m3/s en période d’étiage et plusieurs dizaines de m3/s en période de pluie. Grâce à cette rivière, l’eau pourra être bien dispersée sur Abidjan, moyennant ainsi quelques travaux sur le réseau afin de créer des connexions dans les différents quartiers. VEOLIA Côte d’Ivoire et PFO Africa sont bien décidés à aller jusqu’au bout de leur projet. Ils feront le nécessaire.

A voir aussi : je visite mes copines en Bretagne