Comment lire le résultat de la tension artérielle ?

Chaque individu devrait régulièrement contrôler sa tension. Entre stress le stress du travail, les obligations, les maladies et les sauts d’humeurs, on ne sait plus où mettre de la tête. Tout cela a des répercussions en ce qui concerne les variations de la tension artérielle. Pour mesurer la tension artérielle, on sert d’un tensiomètre. Cet appareil permet au patient de suivre l’évolution de son traitement. Prendre sa tension est une chose, mais savoir en lire le résultat en est une autre. Cet article vous montrera comment lire le résultat de sa tension artérielle.

La pression artérielle systolique et diastolique : SYS et DYA

La pression artérielle systolique concerne la pression au niveau des vaisseaux sanguins lors de la contraction du cœur. Quand on mesure la pression artérielle systolique et diastolique, quatre chiffres s’affichent. Les deux premiers chiffres affichés au tensiomètre électronique la représentent. La pression diastolique quant à elle est celle mesurée au niveau des vaisseaux sanguins entre deux contractions cardiaques. La deuxième série de deux chiffres s’affichant au tensiomètre en fait la représentation.

Lire également : Les bienfaits d'une alimentation saine comme le régime okinawa et crétois

Une tension systolique moyenne est jugée normale si elle inférieure à 135 mmHg et une tension diastolique l’est si elle est inférieure à 85 mmHg, lors d’une automesure de tension par le patient. Ces critères ne sont pas de référence dans tous les cas. Ils peuvent varier dans le cas d’un patient diabétique, ayant au-delà de 80 ans.  Si le patient est souffrant d’une insuffisance rénale par exemple, on peut également noter une variation.

Le pouls ou le rythme cardiaque : PULSE ou PUL

Encore appelé fréquence cardiaque, le pouls constitue une donnée à vérifier constamment. Constante vitale, sa mesure permet indirectement celle des battements cardiaques. Sur tensiomètre, la mesure du pouls s’effectue à plusieurs niveaux : sur artère radiale et humérale. Les battements du cœur varient entre 50 et 100 battements en une minute. Cette valeur n’est pas fixée et dépend de l’aspect caractériel de la personne, s’il est stressé, anxieux, malade ou au repos. Vous saurez le lire au tensiomètre en apercevant PUL ou PULSE sur ce dernier. Ce sont les deux chiffres apparaissant au niveau de cette indication.

A lire également : Comment bien choisir son rameur à eau ?

La pression pulsée : PP

La pression artérielle pulsée n’est pas un élément dont l’affichage est systématique sur le tensiomètre. Son affichage dépend des marques et des modèles. La pression pulsée c’est l’écart entre la pression systolique et la pression diastolique. Cependant, il ne suffit pas de mesurer la pression systolique et la pression diastolique pour l’obtenir.

Une augmentation de la pression pulsée est plus observée rapidement sur les personnes âgées. La rigidité des os est la principale cause de son augmentation chez les personnes âgées. Elle varie selon chaque partie du corps et augmente progressivement de l’artère aorte aux artères périphériques.  Sa mesure se fait à partir d’une technique d’enregistrement percutanée non invasive.

Autres mesures affichées

D’autres symboles pourraient apparaitre sur votre écran selon le modèle de tensiomètre. Vous obtiendrez généralement leur signification dans le manuel d’utilisation de votre appareil.

 

Comment lire un tensiomètre ?

Lorsque l’on fait des examens, on est content de pouvoir lire par soi-même les résultats que donne le laboratoire qui a réalisé les analyses,  mais plus simplement cela est tout aussi vrai pour ce qui concerne la prise de tension. Il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir interpréter les résultats d’un tensiomètre, en particulier ceux qui ne savent même pas de quoi il s’agit vraiment. Or, ils sont bien plus nombreux que l’on pourrait le croire, ces Français à qui l’on prend régulièrement la tension, mais qui n’ont aucune idée de ce que signifie le 13 ou 7 que leur médecin leur annonce avec le sourire, en disant qu’il s’agit là d’une « bonne tension ». Dès lors, il faut apprendre à lire la tension, pour vraiment savoir si l’on va bien et pourquoi c’est le cas. Ainsi on en sait davantage sur son corps, sur sa manière de réagir à telle situation. En clair, on est un peu plus maître de sa santé que l’on ne l’était jusque-là. C’est quelque chose d’important, surtout lorsque l’on commence à vieillir et que l’on s’inquiète de tomber malade.

Articles similaires